Prédictions imprévisibles pour 2019

Prédictions imprévisibles pour 2019

Tout le monde veut savoir à quoi s'attendre pour cette nouvelle année. Les traders ne font pas exception à la règle.Cette fois, nous avons voulu mettre en place quelque chose de nouveau et d’intéressant pour vous. Nous pensons que cela peut parfois être ennuyeux de parler de choses auxquelles on peut s’attendre. C’est la raison pour laquelle nous avons rassemblé des événements auxquels personne ne s’attend, mais qui peuvent se produire en 2019 et bouleverser les marchés.

Donald Trump - peut-être le président américain le plus intéressant !

M. Trump peut être qualifié de personne la plus charismatique, imprévisible et choquante de 2018. Les guerres commerciales, l'effondrement du marché pétrolier, les sanctions et le nouvel ALENA, tout ceci est lié au président des États-Unis.Depuis le jour où il a pris ses fonctions, Trump a cherché à faire reculer la politique étrangère de Barack Obama. En plus d'avoir une attitude froide à l'égard de la politique étrangère, Trump a également mis en œuvre des stratégies intrigantes dans les secteurs de la technologie, de l'énergie et de la finance, considérés comme le fondement de l'économie américaine. Bien que Trump et sa politique aient été critiqués, l’économie américaine a fait d’énormes progrès au cours de son mandat en tant que président des États-Unis.

Les guerres commerciales ont été le jeu de pouvoir le plus important que Donald Trump a mis en avant en 2018. En déclarant que les États-Unis perdaient beaucoup d'argent en matière de commerce avec la Chine, Trump a promulgué une série de droits de douane. En regardant les données sur le commerce américano-chinois, on peut dire que Trump avait un argument valable. Bien que de nombreux experts aient prédit un déclin de l'économie américaine causé par les droits de douane, les chiffres réels semblaient être opposés. De plus, le dollar américain était considéré comme une valeur refuge lors de l’escalade des guerres commerciales.

Nous supposons que M. Trump poursuivra avec des stratégies remarquables similaires en 2019. Nous pourrions nous attendre à plus d'évènements sur les "sanctions contre l'Iran" et les problèmes du Moyen-Orient. L'augmentation du budget 2019 du Pentagone est un indicateur important de la hausse possible du risque de crise mondiale. Si Trump garde le cap sur ses stratégies, il se peut que nous ayons une faible appétence pour le risque. Cela entraînera de lourdes pertes pour tous les actifs risqués. La demande en matières premières sûres augmentant, nous pouvons assister à une forte hausse des prix de l'or.

img_sait.jpg

La parité pour la paire EUR/USD est-elle possible ?

L'année 2018 a été caractérisée par une hausse des taux d'intérêt aux États-Unis. Depuis le milieu de l’année, le dollar américain est devenu une monnaie rentable pour le carry trade en raison des incertitudes liées aux autres pays ainsi que de la faiblesse de leurs taux d’intérêt.

La situation pourrait toutefois différer en 2019. Bien que la Fed envisage de porter son taux d'intérêt à 3,50% en 2019-2020, l'économie américaine pourrait se ralentir dans un contexte de décélération mondiale. Cela aura un impact négatif sur la dette nationale. En conséquence, les États-Unis auront besoin d'argent moins cher pour pouvoir rembourser leur dette. Un tel recul de la politique monétaire entraînera une chute du dollar américain.

Les incertitudes politiques constituent un autre facteur important à prendre en compte. Donald Trump pourrait faire face à une éventuelle mise en accusation, ce qui incitera davantage les gros traders à augmenter leurs positions vendeuses pour le dollar américain.

D'autre part, fin 2018, la banque centrale européenne a finalement amoindri sa politique d'assouplissement quantitatif. En conséquence, en 2019, la BCE est supposée augmenter les taux d’intérêt pour la première fois depuis de nombreuses années en apportant un soutien à l’euro. Il y a des chances que l'EUR devienne la principale devise de paiement dans ses échanges avec le reste du monde.

En tenant compte de tous les facteurs ci-dessus, nous pouvons dire que l'EUR/USD pourrait être loin de la parité en 2019. Si tous les événements ci-dessus surviennent, l'euro se vengera de l'USD, poussant la paire à 1,30.

img_sait copy 4.jpg

L'instabilité des marchés financiers portera le marché de l'or à 1 380 dollars l'once au troisième trimestre de 2019.

L’économie américaine s’est développée en 2018. Au deuxième trimestre de 2018, le PIB américain a enregistré une croissance de 4,2%, son niveau le plus élevé depuis le troisième trimestre de 2014. Le taux de chômage a atteint son niveau le plus bas depuis près de 50 ans, alors qu'en octobre, le nombre d’emplois a augmenté de 250 000 et le salaire moyen de 3,1%, la plus forte hausse en près de 10 ans.

Cependant, la croissance économique en 2019 n’est peut-être pas aussi brillante qu’elle ne l'était en 2018. Il semble que la politique de M. Trump soit très efficace, mais risque d'être une victoire courte si l'on ne regarde pas sur le long terme, ainsi que le coût élevé de sa politique. La politique actuelle risque de déstabiliser le système financier mondial. En 2018, le marché financier mondial était chaotique et ce n'est que le début de tous les dégâts. En fin de compte, cela peut également accélérer la détérioration du pouvoir du dollar.

Qu'en est-il de la Fed ?

La vigueur de l’économie américaine a permis à la Réserve fédérale de relever le taux d’intérêt quatre fois en 2018. Cependant, nous savons tous que M. Trump n’est pas satisfait de la politique monétaire actuelle de la Fed. Il existe des risques que si la Réserve fédérale ne modifie pas son rythme, son président soit limogé. Cependant, ce n'est pas que M. Trump qui exerce des pressions sur la politique monétaire. Parmi les membres du FOMC, il est question d'une augmentation du taux de prudence. Cependant, peu importe que la Fed ralentisse son rythme ou que le président soit limogé, le dollar américain en souffrira.

Un USD faible stimulera-t-il le marché de l'or ?

La hausse du dollar a été l’une des raisons de la baisse de l’or en 2018. Cependant, il existe de nombreuses raisons de dire que le dollar va perdre ses positions en 2019. En outre, l’or a réussi à jouer un rôle de valeur refuge en 2018. nous avions déjà indiqué qu'au cours de la période 2019-2020, le marché financier mondial souffrirait beaucoup, car les guerres commerciales se s'intensifieront. Plus le monde est en proie au risque, meilleures sont les conditions pour le marché de l'or. En conséquence, la paire XAU/USD peut atteindre 1 480 USD / once au troisième trimestre de 2019.

img_sait copy 2.jpg

Le seul espoir pour la crypto

Nous pensons que les questions "Le Bitcoin se relèvera-t-il au cours de la prochaine année" ou "Le Bitcoin atteindra-t-il 2 000 dollars" sont-les plus populaires de la communauté crypto. Voyons l’avenir des crypto-monnaies en 2019.

La plus ancienne crypto-monnaie a subi d’énormes pertes en 2018, passant des plus hauts de janvier (17 200 dollars) aux plus bas de décembre (3 200 dollars). Parmi les nombreuses raisons de ce marché baissier, les analystes citent la crainte de taxes élevées sur les actifs numériques. Après la signature du plan fiscal par Donald Trump, qui rendait tous les actifs cryptographiques taxables, les investisseurs avaient perdu confiance en leurs avoirs, ce qui a entraîné une liquidation de la crypto.

Un nouveau tour de M. Trump ?

Ironiquement, les grandes banques considèrent les actions de Trump comme le principal facteur qui fera monter le prix du Bitcoin plus haut au début de 2019. Après avoir été confronté à une éventuelle mise en accusation (oui, cela peut être possible), Trump pourrait tenter de raviver la sympathie du public en annonçant des réductions de taxes sur les cryptomonnaies. Selon les analystes, il détient cet as dans sa poche depuis un certain temps après avoir investi dans le Bitcoin en 2017. Il utilisera la cryptomonnaie et la blockchain afin de constituer une base idéale pour les relations commerciales entre les États-Unis et les autres pays. C'est pourquoi le prix du Bitcoin devrait augmenter vers le niveau de 10 000 dollars en février-avril 2019.

Cependant, ce bonheur pourrait ne pas durer longtemps. Selon des informations récentes, l’Iran, qui est l’un des pays acceptant la cryptomonnaie, envisage d’utiliser des crypto-monnaies pour échapper aux sanctions imposées par les États-Unis depuis juin 2019. Le pays suivra l’approche du Venezuela et créera sa propre monnaie sur la base du prix du brut. L'Iran l'utilisera au lieu du dollar américain pour mener ses opérations avec le pétrole. Si l’Iran procède ainsi, cela décevra le président américain vis-à-vis des actifs crypto. Ses autres commentaires et actions vont probablement ramener le prix du Bitcoin à des niveaux proches de 6 000 dollars.

img_sait copy.jpg

Et si la RBA assouplissait encore plus sa politique monétaire ?

La Reserve Bank of Australia maintient son taux d’intérêt en suspens depuis août 2016. En outre, il n’y a pas eu de hausse de taux depuis novembre 2010.La banque centrale ne modifie pas son taux d’intérêt en mentionnant un effet positif de la faiblesse du dollar australien sur les données économiques.

Qu'attend le marché ?

Bien que la RBA continue d'annoncer des incertitudes et une poursuite de l’assouplissement de sa politique monétaire, le marché espère encore une hausse des taux d’ici 2019. Et même si la hausse des taux n’a pas lieu en 2019, 2020 devrait entraîner une hausse.

Mais que se passe-t-il si la banque centrale devient plus pessimiste et réduit son taux d'intérêt ?

Cela peut arriver pour 4 raisons.La première raison est la faiblesse des données économiques. Bien que la banque centrale affirme que le faible taux du dollar australien soutient l’essor de l’économie, les chiffres réels ne le confirment pas. La baisse des prix de l'immobilier, une faible inflation et une baisse plus importante de l'économie australienne sont des facteurs cruciaux qui peuvent entrainer une réduction du taux d'intérêt.

La deuxième raison est une possible escalade des guerres commerciales. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est très négative pour le dollar australien car la Chine est le principal partenaire commercial de l'Australie. En conséquence, le ton prudent de la banque centrale peut prévaloir.

La troisième raison est cachée dans les risques de la tourmente économique mondiale. Par conséquent, la chute de l'appétit pour le risque pourrait devenir encore plus importante qu'en 2018. L'instabilité économique mondiale et un plongeon de l'AUD pourraient laisser la Banque de réserve assouplir davantage sa politique.

La dernière, mais non la moindre, des raisons est la politique monétaire de la Fed. La Réserve fédérale a considérablement augmenté son taux d'intérêt en 2018. Toutefois, ce rythme risque de ralentir en 2019. En conséquence, la différence entre les taux d'intérêt cessera d'augmenter, ce qui permettra à la RBA de maintenir sa politique monétaire souple.De plus, comme la banque centrale maintient son taux d’intérêt inchangé depuis plus de deux ans et demi, il n’y a pas lieu de s’attendre à une réduction des taux.

Moreover, as the central bank has been keeping the interest rate unchanged for more than 2.5 years, it won’t be a big surprise if the rate cut happens.

À quelle chute pouvons-nous nous attendre ?

La paire dollar australien/dollar américain a commencé à se redresser en octobre 2018. En cas de baisse des taux, la reprise sera stoppée. Dans ce cas, une chute à 0.6345 sera fortement possible.

img_sait copy 3.jpg

Et si le Royaume-Uni et l'UE ne parvenaient pas à se mettre d'accord sur l'accord sur le Brexit du 29 mars 2019.

En 2018, la livre sterling était sous la plus forte pression qu’elle n'ait jamais subie avec les négociations sur le Brexit et ce n’est pas surprenant, car la date limite pour les négociations est fixée au 29 mars 2019. Le temps passe, mais l’accord s’éloigne.Le vote final du Parlement pour l'accord sur le Brexit était prévu pour le 11 décembre. Cependant, Theresa May l'a annulé. Pourquoi ? Parce que le Premier ministre savait que l'accord serait rejeté. En conséquence, May a repris les négociations avec l'UE.

Les pires scénarios pour le Royaume-Uni.

Le premier scénario est un deuxième référendum. Même si Mme May n’envisage pas la possibilité d’un deuxième référendum, cela pourrait arriver. Le deuxième référendum apportera plus d'incertitudes sur les marchés et le chaos au sein du gouvernement britannique. De plus, les résultats du référendum seront imprévisibles. S'il est décidé que le Royaume-Uni doit toujours quitter l'UE, le pays revient à l'état où il était. Si les gens votent pour rester dans l'UE, le gouvernement britannique tombera.

Le deuxième scénario est lié au premier. Le Royaume-Uni peut décider de rester dans l'UE sans le référendum. Pensez-vous qu'il soutiendra le GBP ? Difficilement. L’économie britannique et la livre ont beaucoup souffert à cause de l’accord sur le Brexit. Si finalement le pays n’obtient pas l’accord, ce sera un échec du gouvernement britannique qui affectera négativement la devise britannique.

Le troisième et le pire scénario est "pas d'accord". Le Royaume-Uni se bat pour le Brexit depuis juin 2016. Si le pays ne parvient pas à se mettre d'accord sur un accord avec l'UE, la livre sterling s'effondrera encore davantage jusqu'à ce qu'il y ait des certitudes dans les relations entre les parties.

En concluant, nous pouvons dire que si le Royaume-Uni et l’UE ne peuvent parvenir à un accord, le gouvernement britannique, l’économie et la livre sterling s’effondreront.

 img_sait copy 6.jpg

2019 sera une année difficile pour le pétrole.

La matière première volatile présente un grand intérêt pour les traders. Passons en revue le passé et décrivons les perspectives pour l’avenir du marché du pétrole.

L'histoire de 2018

Les niveaux de prix de 2014 supérieurs à 100 dollars le baril restent un luxe inabordable pour le pétrole. En 2018, le Brent n'a réussi à approcher que 90 dollars. Les prix du brut ont augmenté jusqu'à la fin septembre. Le marché a été soutenu par les réductions de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés, ainsi que par les sanctions américaines contre l'Iran. Les tweets provocateurs du président Donald Trump ont entraîné des fluctuations chaotiques occasionnelles des prix. Ensuite, les facteurs qui ont poussé le pétrole à la hausse se sont révélés faux et son prix s’est effondré, perdant un tiers de sa valeur.

L'année à venir

Bien que le pétrole se rééquilibrera après que l'OPEP ait annoncé de nouvelles limites de production à partir de janvier, ce soutien semble fragile. L'accord conclu avec les exportateurs de pétrole sera examiné en avril. Les États-Unis réexamineront les exemptions accordées à huit pays pour continuer à importer du pétrole iranien à peu près au même moment. Donald Trump a clairement exprimé le souhait de maintenir les prix du pétrole bas avec 80 dollars pour le Brent et 70 dollars pour le WTI comme plafond. Les États-Unis extraient beaucoup de pétrole et en produiront probablement encore davantage en 2019. Parallèlement, la demande soutenue du pétrole au cours des deux dernières années pourrait diminuer compte tenu du ralentissement économique mondial. L’offre excédentaire qui en résulte est de maintenir les prix du brut sous pression négative, bien que la baisse des prix soit atténuée par le fait que la demande augmentera à mesure que les prix baissent. Au total, la fourchette de prix du pétrole brut Brent que nous projetons pour 2019 se situe entre 70 et 50 dollars le baril.

Le pire des cas : l'OPEP s'effondre

La survie du plus fort est considérée comme le principe clé de la sélection naturelle. Il est évident que l'OPEP doit évoluer ou mourir. Ses pays sont actuellement divisés par des différences nationales et des différends politiques concurrents. L'Arabie saoudite et l'Iran se détestent et le Qatar est déjà parti. Contrairement aux États-Unis et à la Russie, les pays de l'OPEP n'ont pas l'avantage concurrentiel d'une production à faible coût. La tendance est à la diminution de la dépendance de l’économie mondiale à l’égard du pétrole de l’OPEP. En conséquence, le bloc continuera à perdre sa part de marché et sa capacité d'influencer les prix. Que peut signifier la disparition de l'OPEP pour le marché pétrolier ? En l’absence de réduction de la production centralisée, le prix du brut sera soustrait et entraînera un effondrement de 50% des prix.

img_sait copy 5.jpg

P.S : en regardant ces prévisions, n’oubliez pas que nous avons envisagé des événements imprévisibles. Leur probabilité n'est pas trop élevée, mais si ils se produisent, cela provoquera des changements cruciaux sur les marchés.

Similaire

Effectuez un dépôt avec vos systèmes de paiement locaux

Rappel

Un gestionnaire va bientôt vous appeler.

Changer le numéro

Votre demande a été acceptée.

Un gestionnaire va bientôt vous appeler.

Erreur interne. Veuillez réessayer ultérieurement

Livre pour débutant Forex

Les points les plus importants pour commencer à trader
Entrez votre adresse e-mail et nous vous enverrons un livre pour débutant Forex gratuit

Merci!

Nous avons vous envoyé un lien spécial à votre adresse e-mail.
Cliquez sur le lien afin de confirmer votre adresse et obtenir gratuitement un un livre pour débutant Forex.

Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur.

Mettez-le à jour avec la dernière version ou essayez-en un autre afin de pouvoir profiter d'une expérience de trading plus sûre, plus confortable et plus productive.

Safari Chrome Firefox Opera