Que nous réservent les cours du pétrole et du gaz naturel ?

Que nous réservent les cours du pétrole et du gaz naturel ?

2022-02-01 • Mis à jour

Les tensions géopolitiques obscurcissent les marchés de l'énergie et du pétrole, avec des préoccupations croissantes concernant l'invasion potentielle de l'Ukraine par la Russie. En outre, les États-Unis et leurs alliés occidentaux envisagent d'imposer des sanctions à la Russie. Voyons donc comment une éventuelle escalade des tensions peut avoir un impact sur les marchés. 

1. Gaz naturel

Les marchés de l'énergie seront les plus touchés si les tensions se transforment en un véritable conflit ou en cas de sanctions économiques contre la Russie. L'Ukraine est un acteur majeur en matière de transfert d'énergie. La plupart des exportations de gaz naturel russe passent par l'Ukraine. 

L'Europe dépend de la Russie pour obtenir environ 40 % de son gaz naturel, qui est acheminé par des gazoducs passant par le Belarus et la Pologne jusqu'en Allemagne. En outre, Nord Stream 1 va directement vers l'Allemagne et d'autres pays à travers l'Ukraine. Dans le cadre d'éventuelles sanctions, l'Allemagne a déclaré qu'elle pourrait arrêter le nouveau gazoduc Nord Stream 2 en provenance de Russie si cette dernière envahit l'Ukraine. Si des sanctions sont imposées, les marchés s'attendent à ce que les exportations de gaz naturel de la Russie vers l'Europe occidentale via l'Ukraine et la Biélorussie diminuent considérablement, poussant les prix du gaz au-dessus de 6,3 $ atteints fin 2021.

2. Pétrole brut

Bien entendu, les marchés pétroliers seront également affectés par les sanctions ou les perturbations. La Russie est le deuxième plus grand producteur de pétrole au monde. 

Les prix du pétrole ont déjà franchi la barre des 90 $ le baril pour la première fois depuis octobre 2014 à la faveur de déclarations et de nouvelles politiques. Cela signifie que la barre des 100 $ est envisageable prochainement, notamment en raison des menaces croissantes que le mouvement Houthi du Yémen fait peser sur les Émirats arabes unis. Les nouvelles négatives entraînent des perturbations de l'offre, poussant les prix vers de nouveaux sommets.

JP Morgan estime que les tensions menacent de créer une "hausse significative des prix du pétrole". Ils ont souligné que le fait que le pétrole atteigne 150 $ le baril réduira la croissance du PIB mondial de 0,9 % par an au cours du premier semestre, et que l'inflation dépassera 7,2 %.

3. Valeurs refuge

Les préoccupations géopolitiques poussent généralement les investisseurs à se tourner vers les obligations américaines et allemandes, les actifs les plus sûrs. Il se peut que ce ne soit pas différent cette fois-ci. 

Sur le marché des devises, l'EUR/CHF reflète le risque géopolitique dans la zone euro. En conséquence, le franc suisse est considéré comme l'une des valeurs refuge les plus puissantes. C'est pourquoi il n'est pas surprenant que le franc ait atteint son plus haut niveau depuis mai 2015, en début de semaine dernière.

4. Céréales et blé

Toute interruption du flux de céréales en provenance de la région de la mer Noire peut affecter les prix de ces marchandises. Cela intensifiera également l'inflation des prix alimentaires après la récession du COVID-19. 

Quatre grands exportateurs et producteurs de céréales (l'Ukraine, la Russie, le Kazakhstan et la Roumanie) expédient leurs marchandises depuis les ports de la mer Noire. Des perturbations peuvent survenir si une action militaire ou des sanctions à l'encontre de la Russie se manifestent. 

Selon les données du Conseil international des céréales, l'Ukraine devrait être le troisième exportateur mondial de maïs pour la saison 2021/22 et le quatrième exportateur de blé. La Russie est le plus grand exportateur de blé au monde. Les risques géopolitiques dans la région de la mer Noire affecteront le blé, les céréales et l'énergie, poussant les prix à la hausse.

Similaire

Un baril de pétrole à 130 $ est catastrophique pour l'inflation
Un baril de pétrole à 130 $ est catastrophique pour l'inflation

Les marchés pétroliers ont subi une forte pression en raison de l'augmentation de la demande et de la baisse de l'offre. L'OPEP+ ne peut ou ne veut pas atteindre les objectifs de production qu'elle s'est fixés et insiste pour limiter l'augmentation de sa production de 400 000 barils par jour malgré la hausse des prix.

Dernières actualités

Des gains évidents
Des gains évidents

Audchf En dépit d’une divergence haussière, observée entre les 0…

La chute continue
La chute continue

Btcusd Apres avoir chuté d’un plus haut de 30776 à un plus bas à 28695, le bitcoin essaie bien que mal de renouer avec la tendance haussière…

Effectuez un dépôt avec vos systèmes de paiement locaux

Ressentez l'esprit d'équipe

Avis de collecte de données

FBS conserve un enregistrement de vos données afin d'exécuter ce site Web. En appuyant sur le bouton "Accepter", vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Rappel

Un gestionnaire va bientôt vous appeler.

Changer le numéro

Votre demande a été acceptée.

Un gestionnaire va bientôt vous appeler.

La prochaine demande de rappel pour ce numéro de téléphone
sera disponible dans

Si vous avez un problème urgent, veuillez nous contacter via
Chat en direct

Erreur interne. Veuillez réessayer ultérieurement

Ne perdez pas votre temps - analysez l'influence du NFP sur le dollar américain et faites du profit !

Livre pour débutant Forex

Le livre pour débutant Forex vous guidera à travers le monde du trading.

Livre pour débutant Forex

Les points les plus importants pour commencer à trader
Entrez votre adresse e-mail et nous vous enverrons un livre pour débutant Forex gratuit

Merci!

Nous avons vous envoyé un lien spécial à votre adresse e-mail.
Cliquez sur le lien afin de confirmer votre adresse et obtenir gratuitement un un livre pour débutant Forex.

Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur.

Mettez-le à jour avec la dernière version ou essayez-en un autre afin de pouvoir profiter d'une expérience de trading plus sûre, plus confortable et plus productive.

Safari Chrome Firefox Opera