La Banque du Canada prévoit des taux plus élevés au fil du temps

La Banque du Canada prévoit des taux plus élevés au fil du temps

La Banque du Canada a laissé le taux de sa monnaie inchangée lors de sa réunion de décembre 2017. En même temps, l'organisme de réglementation prévoit la possibilité de hausses des taux au début de 2018.

Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a partagé des commentaires bellicistes dans son récent discours. Selon lui, la croissance devrait rester supérieure à la potentielle, posant un risque à la hausse pour la prévision d'inflation. Il a également décrit la politique monétaire actuelle comme étant "très stimulante". De tels commentaires ont suscité des attentes indiquant que le resserrement de la politique monétaire du Canada devrait bientôt survenir. La probabilité d'une hausse des taux pour le mois de janvier est désormais estimée à 35 %.

Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le taux de croissance du Canada mènera les démocraties industrialisées du G7 cette année à 3 % avant de chuter à 2,1% en 2018. L'économie du pays a été stimulée par un marché du logement dynamique ainsi que par l'endettement croissant des ménages. Elle semble avoir des fondements solides : forte demande intérieure, amélioration de l'activité et fort emploi.

L'inflation canadienne reste inférieure au niveau cible. Pourtant, la Banque du Canada semble penser que cela peut être expliqué par l'impact de facteurs temporaires, tels que l'excès persistant de capacités de l'économie. À mesure que les prix de l'énergie augmenteront, l'inflation commencera elle aussi à augmenter.  

Cependant, la dynamique économique future n'est pas sans risques. La dette des ménages a atteint plus de 171,1% du revenu au troisième trimestre. Le principal est la fin possible de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Les États-Unis ont menacé de s'en retirer à moins que le Canada et le Mexique n'acceptent de faire des concessions majeures. Si cela se produisait, le dollar canadien en souffrirait grandement puisque 75 % des exportations canadiennes sont à destination des États-Unis. De plus, des règles hypothécaires plus strictes entreront en vigueur en janvier et il reste à voir comment l'économie réagira aux deux hausses de taux de 2017.

"Compte tenu des facteurs inhabituels qui sont en jeu, la banque surveille ces risques en temps réel - le terme que nous utilisons pour cela dépend des données - plutôt que d'adopter une approche mécanique de la définition des politiques" a déclaré M. Poloz.

Ce fut une année volatile pour la paire USD/CAD. La paire s'est d'abord renforcée à près de 1,3800 en avril, avant de retomber à 1,2060 en septembre. Au cours des derniers mois de 2017, le dollar canadien s'est à nouveau affaibli, ce qui a permis à la paire USD/CAD de grimper à 1,2800.

 

cad

Similaire

Dernières actualités

Effectuez un dépôt avec vos systèmes de paiement locaux

Rappel

Un gestionnaire va bientôt vous appeler.

Changer le numéro

Votre demande a été acceptée.

Un gestionnaire va bientôt vous appeler.

Erreur interne. Veuillez réessayer ultérieurement

Livre pour débutant Forex

Les points les plus importants pour commencer à trader
Entrez votre adresse e-mail et nous vous enverrons un livre pour débutant Forex gratuit

Merci!

Nous avons vous envoyé un lien spécial à votre adresse e-mail.
Cliquez sur le lien afin de confirmer votre adresse et obtenir gratuitement un un livre pour débutant Forex.

Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur.

Mettez-le à jour avec la dernière version ou essayez-en un autre afin de pouvoir profiter d'une expérience de trading plus sûre, plus confortable et plus productive.

Safari Chrome Firefox Opera